phot06_168Un SDF s'est approprié ce carré de terre autour d'un arbre, en 2009. Y a créé ce que Philippe a appelé "un petit jardin d'art brut."
Délimité un espace intérieur, autour d'une petite plante, lui évitant la griffe des prédateurs et le pas des passants.
Un choix de matériaux qu'on dirait aujourd'hui durables. Récupéré localement. Comme les maisons en pisé avait la couleur de la région où elle se bâtissaient. Il a entrepris un travail sur la matière : taillé, écorssé, poli. Choisi un rythme et une dominante de couleur. Une mise en profondeur des éléments.
Clin d'oeil de communication très actuelle et message symbolique en direction des connaisseurs.
Il y a lieu d'admirer parmi ces totems miniatures la représentation souriante et accueillante de soi.
Cette manière de jouer avec les espaces urbains stéréotypés, d'y planter, de s'y implanter ne serait-elle pas un début d'entreprise de Sans terre en ville. Une résistance à la monotonie des carrés bétonnés.
Ce qu'a officialisé, cadenassé, le Jardin Amarante dans le même quartier est ici libre arbitre et art libre.

Monique