Ce séminaire de l'ENS Paris, référencé sur l'Inter-séminaire, et qui conjugue travail théorique et enquête de terrain, consacre sa prochaine séance à la notion d'espace public:

Propriété et résistances: espace public bourgeois, plébéien, oppositionnel - dans les marges de la propriété

La prochaine séance du séminaire PER aura lieu mercredi 7 avril 2010 - 17H-20H - 45 rue d’ULM, salle R (sous-sol du bâtiment Rateau).

Thème de la séance : "Espace public bourgeois, plébéien, oppositionnel : dans les marges de la propriété."

A partir des textes suivants et de notre travail de terrain dans les squats :
- Habermas J, L’espace public, éditions Payot, 1978
- Farge A, Dire et mal dire, l’opinion publique au XVIII°s, Seuil 1992.
- Negt Oskar, L’espace public oppositionnel, Paris, Payot, 2007.

Séminaire autogéré : Propriété et résistances

L’objet de ce séminaire est de continuer la révolte politique dans l’ordre du savoir, de sa réappropriation et de sa construction collective. Le groupe de recherche à constituer s’attellera à élaborer ses objets de manière théorique et empirique, en élargissant les brèches dans les frontières des disciplines, tentant notamment d’établir un dialogue entre les sciences humaines (géographie, histoire, sociologie, droit) et la philosophie.

Il s’agit d’explorer un paradoxe contemporain : la propriété tend à devenir le régime dominant de notre rapport à l’espace, aux hommes et aux choses alors que la multiplicité de ses formes rend insaisissable sa signification. Il faudra interroger la propriété comme un dispositif historique, institutionnel et juridique, producteur de subjectivités « propriétaires » et de formes collectives d’organisation, fonctionnant toujours indissociablement dans un mode de production et des rapports de pouvoir.

Les séances précédentes ont permis d’avancer certaines pistes de travail : approfondir les liens entre territoire et propriété conduit à reconsidérer nos manières d’habiter des lieux, de s’approprier des espaces. Appropriations dynamiques et collectives de lieux, pratiques nomades qui reconfigurent nos modes de vie, autant de manières de tenter de se déprendre, au fil des recherches et des expérimentations, du régime propriétaire. L’orientation des prochaines séances nous fera entrer dans des problèmes nouveaux, du public et du privé, du politique et de l’intime, pour essayer de décrire au plus près le rapport des appropriations matérielles et symboliques aux formes de subjectivations qu’elles produisent. Autant d’éléments qui nourrissent l’étude empirique sur les squats parisiens et les cohabitations étudiantes.
D’autres projets voient le jour et le séminaire reste ouvert aux envies collectives.

Le séminaire continuera à se tenir une semaine sur deux, les mercredis de 17h à 20h en alternant des séances théoriques et des séances d’analyse des matériaux empiriques recueillis sur les différents terrains.

Web : http://www.geographie.ens.fr/Propriete-et-resistances
Contact : benjamin.faure AT ens.fr, samuel.neuberg AT ens.fr, marion.salin AT ens.fr

compte_rendus_des_seances